Renforcement de la préparation et de réponse aux urgences à Moraikobai

Défis principaux

Moraikobai a une longue histoire d’impacts des dangers naturels, comme l’incidence annuelle des inondations et des sècheresses qui touchent les moyens d’existence, la santé et la sécurité des habitants. Les principales activités de subsistance de la communauté, comme l’agriculture et l’exploitation forestière, sont très sensibles aux impacts des dangers liés au climat. Malgré cela, la communauté a peu accès aux mécanismes d’alerte rapide et il n’existe pas un plan commun pour la réduction des risques. De plus, le fait que la communauté soit reculée et ait une nature riveraine retarde la réponse, ce qui perpétue le cycle de risque de la communauté.

Acteurs chargés de la mise en œuvre et responsabilités

Par le biais du projet « Renforcement de la préparation et de réponse de la communauté dans la région 5 de Moraikobai », la Commission de protection civile, en collaboration avec l’Agence caribéenne de gestion des catastrophes et des réponses aux urgences (CDEMA), et avec le support de l’Union européenne, vise à construire la résilience d’une (1) des communautés les plus vulnérables de Mahaica-Berbice, région administrative 5. Pour y arriver, un système de Gestion communautaire des risques (CBDRM) sera développé. Ce système inclut une évaluation des risques de catastrophe, des cartes de zones à risques, un plan CBDRM, la mise en place d’une équipe communautaire de réponse face aux urgences (CERT) et un comité CBDRM.

Quelles mesures ont été prises et doivent être soulignées ?

Le projet initié en juin 2018 a investi la communauté dans la gestion participative des risques via : des évaluations des risques, y compris des cartographies sur les dangers, les vulnérabilités et les capacités ; une planification de la réduction des risques ; le renforcement des capacités de l’équipe communautaire de réponse face aux urgences (CERT) ; et la mise en place d’un comité CBDRM.

Quels ont été les résultats de ces actions ?

On observe une plus grande sensibilisation et une plus grande connaissance sur les risques liés aux catastrophes et les stratégies de réduction des risques parmi les membres de la communauté à Moraikobai.

Par le biais du renforcement des capacités dans la cartographie des risques et le CERT, Moraikobai a augmenté sa capacité de préparation et réponse face à l’impact d’un danger lié au climat, notamment pour les évènements saisonniers prochains.

Les actions mentionnées ci-dessus ont donné les résultats suivants :

  • 28 habitants ont été formés pour mener des évaluations de risques sur le plan communautaire
  • 11 habitants ont été formés dans le CERT
  • Les dangers prioritaires pour la communauté ont été identifiés
  • Des cartes sur la vulnérabilité et les dangers générés par la communauté ont été développées pour Moraikobai
  • Des mesures de réduction des risques et des agences et personnes-ressources principales ont été identifiées
  • Des données du Système d’information géographique (SIG) et des images de drones ont été tirées pour créer des cartes de vulnérabilité et de dangers
  • La communauté a mis en place un comité CBDRM

Principales réussites

Moraikobai est la seule communauté indigène et la seule dans l’arrière-pays dans la région de Mahaica-Berbice (région 5). D’un point de vue du développement, la grande communauté Arawak est dans les phases initiales du développement de son secteur touristique durable et a employé les comités CBDRM et le CERT en tant qu’outils pour propulser le secteur local. Par exemple, le conseil municipal a inclus l’équipe CERT et le comité CBDRM dans des propositions de projet pour le développement de son produit touristique. Si l’intégration est bien menée, cette communauté peut devenir un modèle pour l’intégration de GRC dans le tourisme local.

Quelles sont les étapes suivantes ?

Les étapes à suivre principales pour compléter le projet sont les suivantes :

  • Compléter et distribuer le plan CBDRM de Moraikobai, y compris les cartes des dangers et de vulnérabilité.
  • Mener un exercice pratique/une simulation avec le CERT et donner l’équipement.
  • Intégrer le système CBRDM de Moraikobai dans les systèmes régionaux de gestion des risques liés aux catastrophes et supervision.

Caractéristiques du projet

Années : 2018-2019
Organismes d’exécution : la Commission de protection civile, le conseil municipal de Moraikobai
Zone bénéficiaire : Guyana
Coopération et assistance technique : CDEMA
Financé par :
l’Union européenne à travers le Programme de gestion des risques liés aux catastrophes naturelles dans le CARIFORUM.

Renforcement de la préparation et de réponse aux urgences à Moraikobai. Télécharger la version PDF