Ateliers de formation pour prévenir des catastrophes et apprendre les bonnes pratiques en matière de gestion des risques

L’Institut national de gestion intégrale des risques de la République dominicaine a mené une série d’ateliers de formation pour prévenir des catastrophes et apprendre les bonnes pratiques en matière de gestion des risques. Les ateliers ont été organisés dans le cadre du Programme de gestion des risques liés aux catastrophes dans le CARIFORUM, grâce au financement de l’Union européenne et à la collaboration de la Direction générale de la coopération multilatérale.

Contexte:

Les caractéristiques géologiques et climatiques de la République dominicaine font de ce pays un territoire très vulnérable aux différents risques et catastrophes. Pour cette raison, le gouvernement de la République dominicaine s’est concentré sur la réduction des risques comme politique indispensable pour le développement national. La réduction des impacts du changement climatique dans le pays entraînera une réduction de la pauvreté, une productivité, une compétitivité, une augmentation de l’investissement social et une protection des personnes et de l’environnement.

Dans cette optique, le gouvernement a créé le Système national pour la gestion intégrale des risques, visant à actualiser le cadre juridique et institutionnel, en mettant l’accent sur la gestion intégrale des risques et en se concentrant sur la prévention, l’atténuation et la réaction.

Les ateliers de formation se sont déroulés dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de formation sur la gestion intégrale des risques, et cela fait également partie de la stratégie de renforcement de l’Institut national de GIRC (ESNAGERI).

Objectifs du projet :

  • Aborder le cadre conceptuel et les aspects méthodologiques des simulations, en identifiant les habiletés, les compétences et les aptitudes nécessaires pour son application dans la République dominicaine.
  • Orienter la planification, la conception, l’organisation, le développement et l’évaluation des simulations et des cas d’urgence et de catastrophe.
  • Fournir des outils pratiques pour la planification, la conception, l’organisation, le développement et l’évaluation de ces exercices.

Quels sont les résultats attendus de ces ateliers de formation ?

  • Évaluer la capacité de décision du personnel des organismes pour urgences et catastrophes, conformément aux dispositions de leurs plans et procédures ;
  • valider le plan institutionnel de préparation et réaction aux situations d’urgence dans des installations u organisations spécifiques ;
  • vérifier les mécanismes de coordination interinstitutionnel ou intersectoriel pour faire face à des situations d’urgence ;
  • former les décideurs et les responsables de l’exécution des actions d’intervention d’urgence dans la gestion des situations de crise et la gestion de l’information ;
  • analyser la pertinence et l’efficacité des plans, des protocoles, des procédures et des normes u autres mécanismes opérationnels de réaction aux urgences ;
  • évaluer les capacités, l’usage des techniques, d’outils et de ressources et autres éléments impliquant des actions concrètes liées à l’organisation d’opérations de réaction dans des cas d’urgence ;
  • améliorer la coordination et l’application de techniques spécifiques de réduction des risques et le contrôle sur les conséquences de nombreux acteurs et organisations ;
  • évaluer les réactions générales des groupes communautaires, des groupes ad hoc, du personnel, des équipes d’intervention et autres ayant été formés pour faire face à des cas d’urgence précis.

Caractéristiques du projet

Entités responsables : Institut national de gestion intégrale des risques (ESNAGERI)

Zone bénéficiaire : République dominicaine

Financé par : l’Union européenne à travers le Programme de gestion des risques liés aux catastrophes dans le CARIFORUM.

Ateliers de formation pour prévenir des catastrophes et pour la gestion des risques. Télécharger la version PDF