Atelier intelligent face au climat 2019

Le premier Atelier intelligent face au climat du projet « État du climat dans les Caraïbes 2016 : information pour le développement de la résilience » s’est tenu les 12 et 13 décembre 2019 à Georgetown, Guyana. Plus de 45 participants des Caraïbes y ont assisté, y compris les organisateurs et les représentants des secteurs du développement financier et économique, tourisme, santé et énergie. L’atelier visait à promouvoir les débats entre les représentants des secteurs sensibles au climat sur l’impact du changement climatique dans leurs secteurs et sur la façon d’intégrer la résilience climatique dans les processus de planification. Globalement, les commentaires des participants ont montré que l’initiative était utile.

Afin de soutenir les résultats du développement dans la région, il est essentiel de concevoir des stratégies pertinentes pour créer une résilience face aux changement climatique et aux dangers naturels. L’initiative intelligente face au climat, définie en collaboration avec l’Université des Indes occidentales (UWI) et la Banque de développement des Caraïbes, est axée sur la sensibilisation accrue du public et l’identification de stratégies d’atténuation et/ou de prévention pour répondre aux enjeux liés aux risques de catastrophe et aux impacts.

Présentations des experts

Le professeur Michael Taylor, directeur du groupe d’études sur le climat et doyen de la Faculté de sciences et de technologie à l’UWI à Mona, en Jamaïque, a signalé aux participants que le changement climatique dans les Caraïbes est clairement visible depuis quelques années, ainsi observé dans le changement significatif de la répartition des précipitations et dans l’apparition de phénomènes plus extrêmes. Son analyse a également mis en évidence le changement de toute la routine de précipitations et l’augmentation du niveau des mers dans toute la région caribéenne. Les ouragans de plus en plus extrêmes, les sècheresses, les inondations et autres dangers naturelles ont eu un effet dévastateur sur la région. Non seulement il s’agit de la perte de vies humaines et de la destruction de foyers et d’infrastructure ; les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et du tourisme sont aussi lourdement touchés.

Dr. Yves Robert Personna, responsable de projet de la GRC de l’ACP-UE à la Banque de développement des Caraïbes, a affirmé que la BDC s’est engagée à aider ses États membres des Caraïbes à réduire l’inégalité et la pauvreté d’ici 2025. À cet égard, la BDC a développé et appliqué sa Stratégie de résilience climatique 2012-2017, et a réuni plus de 410 millions de dollars pour soutenir la gestion des risques liés aux catastrophes et les initiatives de résilience climatique dans la région.

Atelier intelligent face au climat 2019. Télécharger le document PDF