Tourisme dans les Caraïbes: Climate Smart et durable

Contexte du projet :

Depuis de nombreuses années, la gestion de l’impact et des risques liés aux désastres et au climat a été prioritaire pour les gouvernements de la région caribéenne. En 2014, quand le groupe des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) a créé le Programme de gestion des risques liés aux catastrophes (GRC) avec le financement de l’Union européenne, la Banque de développement des Caraïbes (BDC) est devenue un des premiers partenaires d’exécution. Le Programme GRC est une initiative de 20 millions d’euros visant à renforcer les capacités des Caraïbes pour se préparer, gérer, répondre et se remettre de l’impact potentiel de dangers naturels.

Le Programme GRC a financé toute une série de projets de renforcement de la résilience et collabore étroitement avec les acteurs régionaux. Un de ces intervenants est l’Organisation du tourisme de la Caraïbe (OTC). L’OTC, qui a reconnu l’impact du changement climatique sur le secteur touristique des Caraïbes, a pris des mesures pour renforcer la résilience dans le secteur avec son projet « Soutien à une industrie caribéenne du tourisme durable et intelligente face au climat ».

Acteurs chargés de la mise en œuvre et responsabilités

Amanda Charles, spécialiste du tourisme durable à l’Organisation du tourisme de la Caraïbe, explique que, grâce au développement de la GRC, l’OTC s’est vu attribuer en 2017 ce projet ayant profité à dix-huit États membres de l’OTC et de la BDC.

Objectifs

Ce projet était axé sur l’amélioration de la capacité de l’OTC et des États membres de l’OTC et de la BDC à intégrer les questions sur le changement climatique et la réduction des risques de catastrophe dans les opérations, la planification et les politiques du secteur du tourisme. Les activités clés de ce projet ont porté sur la préparation d’un document stratégique et d’un guide de gestion des risques liés aux catastrophes pour le secteur touristique caribéen. Elles ont permis également de recueillir une série de produits de connaissances en rapport avec les meilleures pratiques pour un tourisme durable et responsable.

Réussites

Le projet a bien réussi à renforcer les capacités des acteurs du tourisme caribéen. L’OTC a publié trois livrables clés du projet : (a) le Cadre de développement et de politique pour un tourisme durable dans les Caraïbes, (b) le Guide de gestion des risques multi-aléas pour le secteur touristique caribéen et (c) la Plateforme de formation de l’OTC et deux Formations en ligne. Une campagne de formation et de sensibilisation sur le tourisme régional a été menée par l’OTC via ses médias sociaux comme Facebook, Instagram, Twitter et LinkedIn. Cette campagne a également inclus une minisérie de 7 épisodes produits et diffusés sur CaribVision Television. La campagne a atteint 2,3 millions de téléspectateurs dans 23 pays de la région. Elle a engagé la participation de plus de 300 000 personnes qui ont partagé, aimé ou laissé un commentaire sur les 80 images postées.

Le projet a facilité le renforcement des capacités grâce à cinq ateliers de formation nationaux dans les États membres considérés très vulnérables et ayant été touchés récemment par des dangers extrêmes. Sur cette liste apparaissent Haïti, la Dominique, les Bahamas, Bélize ou la Jamaïque. Finalement, une carte postale attrayante a été élaborée pour orienter les visiteurs vers la région et une affiche avec des conseils pour les entreprises touristiques a également été créée et distribuée.

Caractéristiques du projet

Année : 2017

Coût total du projet : 618 423 €

Organisme d’exécution : Organisation du tourisme de la Caraïbe

Zone bénéficiaire : Membres de l’OTC et États membres emprunteurs de la BDC

Coopération et assistance technique : Banque de développement des Caraïbes

Financé par : l’Union européenne à travers le Programme de gestion des risques liés aux catastrophes dans le CARIFORUM.

Tourisme dans les Caraïbes: Climate Smart et durable. Télécharger le document PDF

Le Rapport sur l’état du climat dans les Caraïbes

Grâce au projet « Rapport sur l’état du climat dans les Caraïbes (ECC) : informations pour le développement de la résilience » mené par le Groupe d’études climatiques à Mona, de l’Université des Indes occidentales (GECM/UWI), les acteurs caribéens et autres groupes intéressés ont accès de nos jours à un seul document de référence portant sur le changement climatique et la variabilité du climat dans la région. Ceci permet de soutenir la planification fondée sur les données factuelles, la prise de décisions, et la conception et l’exécution des mesures adéquates pour l’adaptation au changement climatique. Étant donné qu’il fournit des références, des analyses, des informations et des données climatiques fiables et actualisées, le Rapport sur l’ECC devrait devenir la base pour toute recommandation pratique soutenant la protection climatique sur le plan national et régional. Le Rapport aidera à accélérer les efforts de développement de la résilience dans les Caraïbes, notamment au sein des 19 États membres emprunteurs (EMP) de la Banque de développement des Caraïbes (BDC).

Un Rapport bien accueilli dans la région

Tout au long de l’exécution du projet, les commentaires des parties intéressées à propos du Rapport sur l’ECC ont été très positifs, ce qui confirme que le Rapport est un outil précieux pour la région. Les mises à jour régulières du Rapport sur l’ECC sont essentielles pour assurer le maintien de sa pertinence.

Ateliers interactifs intelligents face au climat

Deux Ateliers interactifs intelligents face au climat ont été proposés sur la base du Rapport sur l’ECC pour préparer les acteurs des EMP des secteurs sensibles au climat, comme l’énergie, le développement financier et économique, la santé et le tourisme à (a) utiliser de façon efficace le Rapport sur l’ECC et autres ressources afin d’évaluer l’impact du changement climatique dans leurs secteurs, et à (b) intégrer l’information climatique dans les processus de planification. Les ateliers visaient également à faciliter le renforcement des capacités, le partage de connaissances et un meilleur réseautage, ainsi que les opportunités de collaboration pour les participants. Une conférence publique, « Climate Matters », s’est déroulée dans le cadre des ateliers. Les ateliers ont eu lieu les 12-13 décembre 2019 à Georgetown, Guyana, et les 27-28 février 2020 à Nassau, aux Bahamas. Les Ateliers interactifs intelligents face au climat continuent d’être l’une des bonnes pratiques et un des succès du Projet sur l’ECC. Les participants ont qualifié le contenu de l’atelier et les animateurs comme excellents et utiles pour leurs programmes de travail, leurs secteurs et leurs pays individuels.

Caractéristiques du projet

Année : 2017-2021

Coût total du projet : 568 339 €

Organisme d’exécution : Groupe d’études climatiques à Mona, de l’Université des Indes occidentales (GECM/UWI)

Zone bénéficiaire : 19 États membres emprunteurs de la BDC

Financé par : l’Union européenne à travers le Programme de gestion des risques liés aux catastrophes dans le CARIFORUM.

Le Rapport sur l’état du climat dans les Caraïbes. Télécharger le document PDF

Atelier intelligent face au climat 2019

Le premier Atelier intelligent face au climat du projet « État du climat dans les Caraïbes 2016 : information pour le développement de la résilience » s’est tenu les 12 et 13 décembre 2019 à Georgetown, Guyana. Plus de 45 participants des Caraïbes y ont assisté, y compris les organisateurs et les représentants des secteurs du développement financier et économique, tourisme, santé et énergie. L’atelier visait à promouvoir les débats entre les représentants des secteurs sensibles au climat sur l’impact du changement climatique dans leurs secteurs et sur la façon d’intégrer la résilience climatique dans les processus de planification. Globalement, les commentaires des participants ont montré que l’initiative était utile.

Afin de soutenir les résultats du développement dans la région, il est essentiel de concevoir des stratégies pertinentes pour créer une résilience face aux changement climatique et aux dangers naturels. L’initiative intelligente face au climat, définie en collaboration avec l’Université des Indes occidentales (UWI) et la Banque de développement des Caraïbes, est axée sur la sensibilisation accrue du public et l’identification de stratégies d’atténuation et/ou de prévention pour répondre aux enjeux liés aux risques de catastrophe et aux impacts.

Présentations des experts

Le professeur Michael Taylor, directeur du groupe d’études sur le climat et doyen de la Faculté de sciences et de technologie à l’UWI à Mona, en Jamaïque, a signalé aux participants que le changement climatique dans les Caraïbes est clairement visible depuis quelques années, ainsi observé dans le changement significatif de la répartition des précipitations et dans l’apparition de phénomènes plus extrêmes. Son analyse a également mis en évidence le changement de toute la routine de précipitations et l’augmentation du niveau des mers dans toute la région caribéenne. Les ouragans de plus en plus extrêmes, les sècheresses, les inondations et autres dangers naturelles ont eu un effet dévastateur sur la région. Non seulement il s’agit de la perte de vies humaines et de la destruction de foyers et d’infrastructure ; les secteurs de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et du tourisme sont aussi lourdement touchés.

Dr. Yves Robert Personna, responsable de projet de la GRC de l’ACP-UE à la Banque de développement des Caraïbes, a affirmé que la BDC s’est engagée à aider ses États membres des Caraïbes à réduire l’inégalité et la pauvreté d’ici 2025. À cet égard, la BDC a développé et appliqué sa Stratégie de résilience climatique 2012-2017, et a réuni plus de 410 millions de dollars pour soutenir la gestion des risques liés aux catastrophes et les initiatives de résilience climatique dans la région.

Atelier intelligent face au climat 2019. Télécharger le document PDF